Calculatrice de prêt immobilier

Quelles sont les pièces à fournir pour ma demande de crédit ?

Un premier entretien d’environ une heure et demie permettra à votre conseiller Banque Populaire de mieux vous connaître. Il vous faudra tout d’abord lui présenter :

  • votre état civil
  • votre situation professionnelle
  • votre situation familiale
  • votre capacité financière (revenus + charges)
  • votre épargne disponible

Puis, vous préciserez votre projet immobilier avec des questions très précises :

  • achat dans le neuf ou dans l’ancien ?
  • terrain à bâtir ?
  • achat pour une résidence principale ?
  • investissement locatif ?
  • etc... ?

Pensez à vous munir de tous les documents nécessaires pour répondre à ces questions :

  • pièces d’identité
  • livret de famille
  • bulletins de paie
  • avis d’imposition
  • titres de propriété
  • etc...

Plus votre dossier sera complet et plus la réponse à votre demande de crédit pourra être rapide.

Combien puis-je emprunter ?

Il est rare d’acheter un appartement ou une maison sans emprunt (1). Le coût du crédit que vous allez contracter viendra bien sûr s’ajouter au prix du logement.

Vous devez estimer votre apport personnel et calculer votre capacité d’emprunt pour avoir une vision claire de la faisabilité de votre projet. Pour alléger la charge de l’emprunt, vérifiez si vous pouvez bénéficier d’un crédit aidé (2).

Pour apprécier la faisabilité de votre projet, il faut donc pouvoir déterminer votre capacité d’emprunt.
Il s’agit de calculer le montant du crédit que vous pouvez obtenir et le montant des remboursements que vous pouvez supporter en fonction de votre situation : seront pris en compte vos ressources (salaires, primes, allocations, etc... ) et vos charges (emprunts en cours, impôts, pension alimentaire, etc…)

Votre capacité d’emprunt = vos ressources - vos charges

N’oubliez pas de tenir compte de la périodicité de vos ressources et de vos charges pour en déduire vos revenus nets mensuels.

Un principe de base concernant votre capacité d’emprunt doit être rappelé : vos mensualités de remboursement du crédit immobilier ne doivent pas être supérieures au tiers de vos revenus nets mensuels (paiement des intérêts et de l’assurance décès-invalidité inclus).
Ce ratio est cependant théorique et permet surtout de vérifier que vous ne vous endettez pas au-delà du raisonnable.

Un deuxième ratio important pris en compte est le quotient familial. Il représente le « reste à vivre » pour votre foyer. Il correspond au montant des ressources auxquelles vous aurez retranché le montant des charges, y compris les charges du futur crédit et des impôts, divisé par le nombre d’habitants dans le foyer.

La convention AERAS

Qu'est-ce que la Convention AERAS ?

Pour faciliter l'accès au crédit des personnes présentant un risque aggravé de santé, une convention a été signée dès 2001 entre les professionnels de la banque et de l'assurance, des associations de malades et de consommateurs ainsi que les pouvoirs publics.

Qui est concerné par cette Convention AERAS ?

Lorsque vous souhaitez emprunter, qu'il s'agisse d'un crédit à la consommation, d'un crédit immobilier ou d'un crédit professionnel, l'établissement de crédit analyse d'abord votre solvabilité. Dans la plupart des cas, vous souscrivez à une assurance emprunteur pour protéger la banque et vous-même, contre les risques de décès et d'invalidité.

Les engagements pris dans cette convention vous concernent si vous présentez pour l’assurance un risque aggravé de santé. Cela signifie que votre état de santé ou votre handicap ne vous permet pas d’obtenir une couverture d’assurance aux conditions standard, quelle qu’en soit la raison.

Pour plus d'informations, rendez-vous sur la page AERAS ou sur le Mini-Guide AERAS.

Quel apport personnel prévoir ?

L’apport personnel prend en compte l’ensemble des fonds dont vous disposez sans avoir recours à un crédit et qui pourront être apportés lors de la mise en place d’un dossier de crédit immobilier. Dans la plupart des cas, les établissements de crédit demandent un apport personnel représentant 10% à 20% du prix du futur bien immobilier.

L’apport personnel joue un rôle important dans la présentation de votre dossier, car son existence et son montant sont de bons indicateurs de votre capacité d’épargne et de votre bonne gestion de trésorerie.

Le montant de l’apport personnel diminue le coût du crédit. Il convient cependant de trouver un équilibre entre l’utilisation de l’apport personnel et le fait de garder des moyens pour faire face à d’éventuels imprévus.

Je vérifie si je peux bénéficier d’un prêt aidé

Mis en place par les pouvoirs publics, les prêts aidés (3), attribués ou non sous condition de ressources, peuvent réduire le coût global de l’emprunt.

N’hésitez pas à demander à votre conseiller Banque Populaire si vous pouvez en bénéficier.

Prêt à taux zéro (PTZ) (4) Le PTZ est accordé, sous condition de ressources, en complément d’un emprunt classique. Il est destiné aux primo-accédants qui acquièrent, à titre de résidence principale, un logement neuf répondant à des critères de performance énergétique et un logement ancien. Il est remboursable sans intérêts ni frais de dossier. Le PTZ peut également financer les biens vendus par les organismes HLM.
Prêt à l’accession sociale (PAS) (5)
Le prêt à l’accession sociale est accordé, sous condition de ressources, pour financer l’acquisition d’une résidence principale, neuve ou ancienne. Il permet, dans certaines conditions, de bénéficier de l’aide personnalisée au logement (APL).
Prêt « Action Logement » Auparavant connu sous le nom de « 1 % Logement », ce crédit est accordé, sous condition de ressources, aux salariés (ou retraités) d’une majorité d’entreprises. Il est destiné à financer la résidence principale, neuve ou ancienne.
Les autres prêts aidés Il existe d’autres prêts aidés, dont les conditions d’attribution peuvent varier selon les régions (comme le prêt 0 % des collectivités locales) ou qui ne concernent que certaines catégories socio-professionnelles (prêt fonctionnaire).

 

Je peux utiliser mon plan épargne logement (PEL)

Le PEL (Plan Épargne Logement) permet d’obtenir des crédits de longue durée (jusqu’à 15 ans), comme le Prêt Épargne Logement (6), pour financer l’achat, la construction ou les travaux (extension, réparation et amélioration).

Le taux de l’emprunt est fixé à l’ouverture du plan, soit 2,70 % pour les PEL ouverts depuis le 1er février 2016. Le montant du crédit dépend des intérêts obtenus durant la phase d’épargne, qui court sur quatre ans minimum.

Une prime peut vous être versée par l’État sous certaines conditions, selon des montants qui dépendent de votre situation familiale et du type de logement acheté. Par exemple, si votre future habitation respecte les normes de développement durable (Bâtiments Basse Consommation), l’État versera une prime de 1 525 euros maximum.

Je calcule le coût réel de mon emprunt immobilier : le taux effectif global (TEG)

Pour calculer le coût réel de votre emprunt, il faut prendre en compte les divers frais connexes, notamment :

  • les frais de dossier
  • le coût de l’assurance décès-invalidité
  • le coût de la garantie du crédit (caution, hypothèque ou privilège de créditeur de deniers)

Seul le TEG vous permettra de comparer correctement des offres de crédit concurrentes !
Apport personnel, capacité d’emprunt, « reste à vivre »… vous semblent difficiles à calculer ?

N’hésitez pas à en parler à votre conseiller Banque Populaire.

Mon acquisition est subordonnée à l’obtention d’un ou de plusieurs crédits immobiliers :

  • Si vous achetez votre logement (ou un terrain à bâtir pour y construire votre logement) en recourant à un ou plusieurs crédits, votre achat est soumis à la condition de leur obtention. La promesse de vente détaille l’ensemble du plan de financement et contient une condition suspensive d’obtention de ce ou ces crédits. Il précise la durée qui vous est impartie pour obtenir votre financement. Ce délai ne peut être inférieur à un mois à compter de la date de signature du compromis (7). Il peut être décidé librement entre le vendeur et vous de fixer une durée plus longue. Il est d’usage de prévoir une durée de 45 à 60 jours.

  • Si votre crédit est obtenu dans les délais convenus au compromis, votre projet conduira à la signature de l’acte de vente. L’offre de crédit vous sera transmise par voie postale. Vous bénéficierez alors d’un délai de réflexion de 10 jours minimum, à compter de la réception de l’offre. Vous ne pourrez donc accepter l’offre qu’une fois passé ce délai.

  • Si vous n’obtenez pas votre financement dans les conditions prévues au compromis, le compromis de vente est caduc : vous n’êtes plus engagé vis-à-vis du vendeur. Le dépôt de garantie que vous auriez versé lors de la signature du compromis vous est intégralement remboursé, sans délai ni retenue ni indemnité de quelque nature que ce soit. Si ce dépôt de garantie n’est pas restitué au-delà d’un délai de 15 jours, cette somme est productive d’intérêts au taux légal majoré de moitié, à votre profit. (8)

Mentions légales

(1) Sous réserve d’acceptation de votre dossier de crédit immobilier pour l’acquisition d’une résidence principale ou secondaire par votre Banque Populaire Régionale, prêteur. L’emprunteur dispose d'un délai de réflexion de dix jours avant d'accepter l'offre de crédit. La réalisation de la vente est subordonnée à l'obtention du prêt. Si celui-ci n'est pas obtenu, le vendeur doit rembourser les sommes versées.
(2) Sous réserve d’éligibilité
(3) Sous réserve d’éligibilité
(4) Sous réserve du respect des dispositions réglementaires du PTZ et d’acceptation de votre dossier par votre Banque Populaire Régionale, prêteur. Le PTZ est un prêt en faveur des primo-accédants sans intérêt accessible sous conditions de ressources qui permet de financer une partie de leur résidence principale dans le neuf ou dans l'ancien, sous conditions. Les intérêts sont pris en charge par l’État. L’emprunteur dispose d’un délai de réflexion de dix jours avant d’accepter l’offre de crédit. La vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit rembourser les sommes versées.
Remplissent la condition de travaux les logements anciens qui font l’objet au moment de l’acquisition et dans un délai qui, sauf cas de force majeure ou contestation contentieuse de l’opération, ne peut dépasser trois ans à compter de la date d’émission de l’offre de prêt, de travaux d’amélioration d’un montant supérieur à une quotité minimale égale à 25 % du coût total de l’opération. Ces travaux d’amélioration s’entendent de tous travaux ayant pour objet la création de surfaces habitables nouvelles ou de surfaces annexes définies par arrêté, la modernisation, l’assainissement ou l’aménagement des surfaces habitables ou des surfaces annexes ainsi que les travaux destinés à réaliser des économies d’énergie, à l’exception de ceux financés par ECO PTZ.
(5) Sous réserve du respect des dispositions réglementaires du Prêt à l'Accession Sociale et d’acceptation de votre dossier par votre Banque Populaire Régionale, prêteur. Le Prêt à l'Accession Sociale est un prêt conventionné aidé par l’Etat, accordé sous conditions de ressources, destiné à financer l’acquisition de votre résidence principale, les travaux de votre résidence principale (sous conditions). Le Prêt à l'Accession Sociale relève soit du régime applicable aux crédits à la consommation soit du régime applicable aux crédits immobiliers. Pour les crédits à la consommation, vous disposez du délai légal de rétractation pour renoncer au crédit. Pour les crédits immobiliers, l’emprunteur dispose d’un délai de réflexion de dix jours avant d’accepter l’offre de crédit. La vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit rembourser les sommes versées.
(7) Sous réserve du respect des dispositions réglementaires du Prêt Epargne Logement et d’acceptation de votre dossier par votre Banque Populaire Régionale, prêteur. Le prêt épargne logement est accordé aux titulaires d'un PEL et/ou d'un CEL, au terme de la période d'épargne pour financer l’acquisition de votre résidence principale, les travaux de votre résidence principale, les parts de SCPI, ….  Le prêt épargne logement relève soit du régime applicable aux crédits à la consommation soit du régime applicable aux crédits immobiliers. Pour les crédits à la consommation, vous disposez du délai légal de rétractation  pour renoncer au crédit. Pour les crédits  immobiliers, l’emprunteur dispose d’un délai de réflexion de dix jours avant d’accepter l’offre de crédit. La vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit rembourser les sommes versées.
(7) Article L313-41 alinéa 1 du code de la consommation.
(8) Article L. 313-41 alinéa 2 du code de la consommation.

Ces informations vous sont données à titre informatif et ne sauraient se substituer à l’avis d’un professionnel du droit : notaire, avocat… 

Ces informations vous sont données dans le cadre d’un partenariat entre la Banque Populaire de l’Ouest et Business Fil et à ce titre, la Banque Populaire de l’Ouest ne peut pas garantir l’exactitude, la fiabilité et le caractère complet des informations figurant sur le présent site et ne saurait être tenue pour responsable des erreurs, d’une absence de disponibilité des informations et mises à jour ou de toute inexactitude.