Je veux augmenter la valeur de mon logement

Vendre sa maison ou son appartement, si possible rapidement et au meilleur prix, n’est pas toujours chose facile, encore moins au regard des dernières évolutions du marché de l’immobilier en France.

Toutefois, réaliser certains travaux en amont peut permettre d’optimiser la vente, sous réserve de bien préparer son projet et de répondre à quelques questions :

  • Quels travaux ?

  • Quels résultats ?

  • Déclencher un coup de cœur ?

  • Gagner des mètres carrés ?

  • Quels financements possibles ?

Je remets mon logement au goût du jour pour mieux le vendre

Pour vous assurer un nombre de visiteurs suffisant et peut être même provoquer un coup de cœur vous pouvez vous contenter de rafraîchir votre bien. Même avec un budget limité, vous pouvez ainsi raccourcir considérablement les délais de vente de votre logement.

  • Je réalise de petits travaux

Sans se lancer dans de gros travaux, certaines interventions sont simples à réaliser et relativement peu coûteuses.

Repeindre des murs, recouvrir un sol ou encore installer un dressing. Ces retouches qui n’ont aucun effet sur le prix de vente de votre bien sont réalisées pour en faciliter la vente. Sans négliger les autres espaces, soignez particulièrement les salles d’eau et la cuisine. Des pièces saines, modernes et fonctionnelles figurent parmi les priorités des acheteurs potentiels.

Pensez également à quelques astuces décoratives pour rajeunir ces pièces à moindre frais : poser des luminaires, installer de nouvelles poignées de placards, rafraîchir le revêtement d’un plan de travail.

  • Je fais appel à un professionnel du home staging (1)

Très courante en Amérique du Nord, la technique du home staging consiste à mettre en scène un logement pour qu’il plaise au plus grand nombre tout en limitant les dépenses.

Ses règles d’or ?

Faire place nette, désencombrer, valoriser les volumes, dépersonnaliser, effectuer les petites réparations, donner une fonction à chaque pièce, jouer sur les éclairages ou la luminosité naturelle des lieux.

Tous les acteurs du secteur immobilier s’accordent sur un point : le home staging permet de réduire substantiellement les délais de mise en vente, passant de trois ou quatre mois à trois ou quatre semaines. Sans viser un prix de vente au-dessus du marché, la technique permet souvent de multiplier le nombre d’acheteurs intéressés et donc de susciter de meilleures offres.

Son coût ne doit pas dépasser 4 % du prix de vente, et doit se situer idéalement à moins de 2 %.

Je réalise d’importants travaux pour une meilleure plus-value

Si votre budget vous le permet et que vous n’êtes pas pressé par la mise en vente de votre bien vous pouvez réaliser des travaux plus importants dans le but d’augmenter la valeur de celui-ci et par la même occasion son prix de vente.

  • Je réaménage et rénove mon logement

Il peut s’agir de travaux de réagencement qui peuvent consister à supprimer ou déplacer des cloisons, des travaux de remise aux normes (électricité, gaz) suite à la réalisation de diagnostics ou encore de travaux de rénovation énergétiques (isolation des murs ou du toit, installation d’une pompe à chaleur).

  • Je gagne des mètres carrés

Il existe différents moyens pour agrandir votre logement :

- Réunir deux appartements, situés au même niveau ou l’un au-dessus de l’autre ;
- Aménager des combles, un sous-sol ou une dépendance en pièce habitable ;
- Construire une véranda ou une annexe sur votre terrain ;
- Surélever une maison, en ajoutant un étage ou en rendant habitables des combles trop bas.

Dans la plupart des cas, vous devrez accomplir des démarches administratives ou veiller à respecter certaines dispositions règlementaires : accord de la copropriété, permis de construire, déclaration de travaux, règles d’urbanisme, etc.

Pour que votre investissement soit rentable, le coût au mètre carré des travaux doit bien sûr rester inférieur à celui du prix de vente de votre bien. Pensez aussi que même dans une maison, les mètres carrés comptabilisés par la loi Carrez se valorisent mieux que les soupentes dont la hauteur est inférieure à 1,80 m.

Je finance mes travaux d’amélioration de l’habitat

Plusieurs solutions financières peuvent vous aider à le concrétiser. N’hésitez pas à vous rapprocher de votre conseiller bancaire Banque Populaire pour connaître ces différentes solutions qui s’offrent à vous.

Le crédit personnel
(2)
Le crédit Projets travaux de la Banque Populaire vous permet de payer les artisans au fur et à mesure de l’avancée de vos travaux. Les conditions du crédit vous sont garanties pendant six mois (TAEG, durée, montant…) et vous n’utilisez que le montant dont vous avez réellement besoin, en une ou plusieurs fois (jusqu’à cinq fois maximum).

Le crédit immobilier
(3)

Dans le cadre de travaux importants nécessitant une enveloppe assez large et une durée d’amortissement allongée, le crédit immobilier peut être une alternative au crédit personnel. Pour des travaux d’un montant s’élevant à plus de 30 000 € vous pouvez bénéficier du crédit immobilier PREVair de la Banque Populaire qui finance spécifiquement l’installation d’équipements écologiques. Il s’applique aux logements achevés depuis plus de deux ans et finance jusqu’à 100 % de vos travaux de rénovation éligibles au crédit d’impôt pour votre résidence principale, déduction faite des aides directes.
L’ECO prêt à taux zéro (ECO PTZ)
(4)
il s’agit d’un crédit sans intérêts destiné à financer les travaux améliorant la performance énergétique de votre logement. Sont éligibles les opérations consistant en la mise en œuvre d’un bouquet de travaux comprenant au moins deux actions parmi six mesures de rénovation énergétique (par exemple chaudière et isolation) ou les opérations qui visent à apporter au logement un niveau de performance énergétique global minimal. Le montant du crédit est plafonné à 30000 euros et sa durée maximale est de 15 ans. Le dispositif est proposé jusqu'au 31 décembre 2018.
Les prêts épargne-logement le compte d’épargne-logement (CEL) et le plan d’épargne-logement (PEL) sont des produits d’épargne qui vous permettent de bénéficier d’un crédit travaux ou immobilier à taux préférentiel. Les travaux finançables sont les travaux d’économie d’énergie, d’extension, de réparation et d’amélioration du logement. Le montant du crédit est plafonné à 23000 euros pour le CEL et 92000 euros pour le PEL. Sa durée maximale est de 15 ans. A noter que vos proches qui sont titulaires d’un PEL ou d’un CEL peuvent vous céder leurs droits à crédit.

Dans tous les cas, votre conseiller Banque Populaire se tient à vos côtés pour vous conseiller et vous accompagner à toutes les étapes de votre projet de valorisation immobilière.

 

Je réduis mes impôts avec le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE)

Sachez que pour les travaux de rénovation que vous réalisez dans votre résidence principale, et qui en augmentent sa valeur, vous pouvez bénéficier du CITE sous certaines conditions. Ce dispositif est reconduit jusqu’au 31 décembre 2016 (5).

Vous êtes éligible au crédit d’impôt si votre habitation est achevée depuis au moins 2 années et que vous réalisez des travaux d’économie d’énergie (isolation des fenêtres ou toiture, installation de pompes à chaleur ou chaudières) qui répondent à des critères de performance technique fixés par la loi.

Le taux de l’avantage est de 30% du montant des dépenses engagées c'est-à-dire du coût, toutes taxes comprises, des équipements et des matériaux fournis et facturés par l’entreprise qui les a installés. Le coût de la main d’œuvre étant exclu.

Vous devez joindre à votre déclaration de revenus n° 2042 une autre déclaration n° 2042 QE où vous pouvez identifier la nature et le montant des dépenses engagées. Si le montant du crédit d’impôt est supérieur à l’impôt dû, l’excédent vous sera restitué.

Dans les mêmes conditions, les travaux que vous réalisez vous seront facturés avec un taux réduit de TVA à 5.5%.

Bon à savoir : sous certaines conditions, le crédit d’impôt est cumulable avec l’éco-PTZ.

Mentions légales

(1) Home staging = art de mettre en scène son intérieur dans le but précis de vendre son bien immobilier.
(2) Sous réserve d’acceptation de votre dossier de crédit immobilier pour l’acquisition d’une résidence principale ou secondaire par votre Banque Populaire Régionale, prêteur. L’emprunteur dispose d'un délai de réflexion de dix jours avant d'accepter l'offre de crédit. La réalisation de la vente est subordonnée à l'obtention du prêt. Si celui-ci n'est pas obtenu, le vendeur doit rembourser les sommes versées.
(3) Pour un montant de crédit supérieur à 30 000 €. Sous réserve d’acceptation de votre dossier par votre Banque Populaire Régionale. L’emprunteur dispose d’un délai de réflexion de 10 jours avant d’accepter l’offre de crédit. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du crédit. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit rembourser les sommes versées.
(4) Sous réserve du respect des dispositions réglementaires du PTZ et d’acceptation de votre dossier par votre Banque Populaire Régionale, prêteur. Le PTZ est un prêt en faveur des primo-accédants sans intérêt accessible sous conditions de ressources qui permet de financer une partie de leur résidence principale dans le neuf ou dans l'ancien, sous conditions. Les intérêts sont pris en charge par l’État. L’emprunteur dispose d’un délai de réflexion de dix jours avant d’accepter l’offre de crédit. La vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit rembourser les sommes versées.
Remplissent la condition de travaux les logements anciens qui font l’objet au moment de l’acquisition et dans un délai qui, sauf cas de force majeure ou contestation contentieuse de l’opération, ne peut dépasser trois ans à compter de la date d’émission de l’offre de prêt, de travaux d’amélioration d’un montant supérieur à une quotité minimale égale à 25 % du coût total de l’opération. Ces travaux d’amélioration s’entendent de tous travaux ayant pour objet la création de surfaces habitables nouvelles ou de surfaces annexes définies par arrêté, la modernisation, l’assainissement ou l’aménagement des surfaces habitables ou des surfaces annexes ainsi que les travaux destinés à réaliser des économies d’énergie, à l’exception de ceux financés par ECO PTZ.
(5) Article 40 du Projet de loi de finances pour 2016

Ces informations vous sont données à titre informatif et ne sauraient se substituer à l’avis d’un professionnel du droit : notaire, avocat… 

Ces informations vous sont données dans le cadre d’un partenariat entre la Banque Populaire de l’Ouest et Business Fil et à ce titre, la Banque Populaire de l’Ouest ne peut pas garantir l’exactitude, la fiabilité et le caractère complet des informations figurant sur le présent site et ne saurait être tenue pour responsable des erreurs, d’une absence de disponibilité des informations et mises à jour ou de toute inexactitude.